Ateliers littérature

Atelier théâtre animé par Jean-François Sabourin le 9 octobre 2019

 

 

Propos introductif
de Jean-François Sabourin
9 octobre 2019

 

 

 

Se mettre en scène

 

 

Le théâtre est l’une des plus anciennes activités artistiques de l’homme. Il est la représentation symbolique de nos peurs, de nos doutes, de nos interrogations et de nos joies.

Mais si on se penche sur l’évolution du théâtre, il est plus juste de parler des théâtres, car il existe bien des différences entre le théâtre de boulevard, le Nô japonais, entre Racine et Ionesco, Guitry ou Raymond Devos…

Étymologiquement, plusieurs racines existent :

  • L’une, latine, «theatrum»,désigne le lieu du théâtre et confond donc l’activité théâtrale et l’endroit où elle se déroule.
  • L’autre étymologie, grecque, construite à partir de «théos » (= dieux) et « iatros » (= guérison), permet de saisir à quel point le théâtre est un lieu où l’on se "guérit" par la parole. Aristote parle de « catharsis », sorte de "purification" qui se produit sur les spectateurs mais aussi, sur le comédien lors des représentations…

Indéniable outil de développement personnel, le théâtre aide à lever certains blocages, à optimiser la créativité et à développer de multiples compétences.

En outre, la pratique théâtrale apprend à vivre ensemble puisqu’elle est toujours une aventure collective ! La personne qui pratique l’activité théâtrale s’installe donc dans un travail de connaissance de soi, féconde et évolutive vers une meilleure connaissance de soi et de l’autre. 

Lors des ateliers, le principe de plaisir prévaut avant tout. Le partage, les rires, l'enthousiasme, l'humilité et la persévérance sont les repères de ce beau voyage collectif.

 

Compétences travaillées au cours de théâtre

- Travail sur la confiance en soi

- Travail sur la voix, qui permet d'ouvrir l'émotion de l'intérieur vers l'extérieur.

- Travail sur le corps, vecteur principal de l'émotion.

- Travail sur le rythme, qui vient installer le corps, la voix et l'émotion : apprivoiser son corps pour mieux le connaître.

- Développement des compétences langagières

- Travail sur la connaissance de soi, de l'autre...

- Travail sur la diction, l'élocution

- Travail sur la gestion des émotions, le stress, l'estime de soi, la timidité...

 

 

 

 

 

ATELIER 1 :

 

Jeux de rôles – drôles d’états

 

OBJECTIF(S)

  • Interpréter avec son corps un personnage et des sensations physiques.
  • Être capable de tirer parti de ce que l’on a observé pour le réinvestir dans son action.

 

MISE EN ŒUVRE

Le meneur propose une série de 3 jeux.

  • Jeu N°1 – Les participants marchent dans la salle et quand le meneur tape dans les mains, ils doivent être des bébés, puis des personnes âgées.
  • Jeu N°2 – Les participants marchent dans la salle et quand le meneur tape dans les mains, ils doivent avoir chaud, puis avoir froid, puis marcher sur des piquants ou sur quelque chose de doux. Des aires sont matérialisées au sol : l’aire du chaud, l’aire du froid, l’aire du doux, l’aire du piquant. Les participants doivent alors évoluer selon un parcours défini et exprimer leurs attitudes quand ils passent dans chaque aire.
  • Jeu N°3 – Chaque participant choisit enfin d’être un bébé ou une personne âgée et doit évoluer dans les 4 aires du chaud, du froid, du piquant et du doux en “tenant” le personnage choisi.

 

 

 

 

ATELIER 2 : 

 

Jeux de rôles – les émotions muettes

 

OBJECTIF(S)

  • Exprimer des émotions sur scène en utilisant le langage du corps.
  • Imaginer des petits scénarios.
  • Être capable de tirer parti de ce que l’on a observé pour le réinvestir dans son action.

 

MISE EN ŒUVRE

Les participants doivent exprimer différentes émotions sans la parole.

Mise en espace :
Le meneur trace 4 rectangles au sol. Chaque rectangle correspond à une émotion ou un “état”. Chaque émotion ou “état” est noté sur un papier scotché au sol.
Exemple :

Les participants passent en scène d’une émotion ou d’un “état” à l’autre en changeant de rectangle. Il s’agit d’émotion ou “d’état” à “l’état brut”, on ne travaille pas pour le moment sur différentes intensités.

 

VARIANTES

  • Pour exprimer une émotion ou un sentiment, l’acteur va travailler son regard, la plasticité de son visage, la posture de son corps.

Surprise / Attirance / Méfiance / Jalousie  

ou  

Crainte / Angoisse / Panique / Peur 

 

 

 

  

ATELIER 3 : 

  

Jeux de rôles – improvisation

 

1ère situation : 

  1. Des mots clés ou des situations sont écrits sur des billets et placés dans une corbeille

 

table

tableau

vase

marcher

 

  1. Chaque participant tire un billet au hasard (les billets sont associés deux par deux)

 

  1. Les participants ayant tiré des billets associés se font face à face

 

  1. Les deux participants improvisent un dialogue sur le thème commun

 

Le but est d’engager un dialogue par improvisation entre les deux participants concernés par le même sujet. L’échange doit donner lieu à une joute verbale basée sur la spontanéité.

 

 

2ème situation :

 

 

  1. Des mots clés ou des situations sont écrits sur des billets et placés dans une corbeille

bâton

humour

animal

 

  1. Un participant sur deux tire un billet au hasard

 

  1. Deux participants se font face deux à deux dont seul celui qui a tiré le billet connaît le sujet du dialogue

 

  1. Le premier participant engage un dialogue sur le thème choisi (sans jamais prononcer le mot), le second participant doit par improvisation prolonger le dialogue

 

Le but est d’engager un dialogue par improvisation entre les deux participants dont seul l’un des deux a connaissance du sujet. Le verbe et la gestuelle sont à privilégier plutôt que la qualité des phrases.