Ateliers littérature

Présentation faite par Jean-François Sabourin à l'occasion de la soirée lecture du lundi 18 septembre 2017

Femmes dans la littérature ou femme de littérature ? Et si les deux s'imposaient à nous ? Après des siècles d’acharnement pour conquérir une place dans la littérature à l’égal des hommes, les femmes ont réussi à investir à peu près tous les genres d’expression littéraire. Aujourd’hui, elles offrent une nouvelle vision de la femme moderne sans pour autant renier leur féminité. Il ne s’agit plus, comme à l’époque de Jane Austen, d’être une femme dans un monde d’hommes, mais plutôt d’être une femme épanouie dans une société où la question du sexe tend à s’effacer. Il est assez rassurant que les femmes aient désormais le droit d’écrire ce qu’elles veulent, y compris de se représenter elles-mêmes, dans leur superficialité comme dans leur combativité. Et vivre dans un monde où l’on peut aussi bien lire « Bridget Jones » d’Helen Fielding que « King Kong Théorie » de Virginie Despentes.

JFS

 

Diderot, le génie débraillé
Sophie Chauveau

Où sont la part de roman et la part de biographie ? C'est certainement l'une des forces des ouvrages de nombreuses biographies écrites par Sophie Chauveau. Dans un style limpide, épuré, où le descriptif de nombreuses scènes de ses livres, est un régal pour le lecteur. Cette écrivaine nous fait revivre la vie d'illustres peintres, ou hommes de lettres, comme si nous y étions ; à la différence qu'en plus, le descriptif et l'atmosphère de l'époque où se déroule la narration, nous transporte dans un autre monde. "Diderot, le génie débraillé" est une illustration parfaite des talents de cette romancière-biographe. Outre, la vie passionnante privée, amoureuse et les déboires avec la justice du célèbre encyclopédiste, on y découvre, à travers ses relations, le caractère de Rousseau, Montesquieu, Beaumarchais, et tant d'autres, que cet homme illustre a largement côtoyés. Les nombreux dialogues, que l'on devine inventés par l'auteur, ne doivent certainement rien au hasard, mais à de méticuleuses recherches historiques.

 

ouvrage présenté par François

 

Ma mère patrie
Hanane Charrihi

Fatima Charrihi fut la première victime de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016. Elle était musulmane, comme un tiers des personnes assassinées ce soir-là. Sa fille, Hanane dévoile dans ce livre poignant la personnalité de cette mère d'exception, exigeante et généreuse, puisant ses valeurs de paix et de tolérance dans sa pratique de l'islam. Face aux amalgames faciles, l'auteure raconte au travers d'anecdotes la façon dont sa mère a pratiqué l'islam au quotidien et l'a inculqué à ses enfants, avec sérénité, sans que la religion ne soit le prétexte d'une fracture avec la société française, bien au contraire. Ce livre co-écrit avec Elena Brunet, journaliste au magazine L’Obs, m'a fait permis de découvrir avant tout un témoignage dans lequel l'auteure nous livre un hommage poignant d’une fille à sa mère. Mais c'est aussi celui d’une citoyenne de confession musulmane à la France, qui appelle ses concitoyens à ce que l’unité prévale sur les divisions et à ce que les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité soient un triptyque vivant pour tous.

 

ouvrage présenté par Jean-François

 

Le destin lumineux d'Alexandra DAVID-NEEL
Jean Chalon

Dans le Lumineux Destin d'Alexandra David-Néel, j'ai voulu surtout respecter le rythme de ce destin galopant. C'est d'ailleurs l'un des secrets de cette vitalité alexandrine qui tient du prodige : Mme David-Néel ne s'est jamais arrêtée. Comment en aurait-elle eu le temps ? Elle incarna, en une seule existence, en tant de personnages : anarchiste, bourgeoise, bouddhiste, cantatrice, orientaliste, exploratrice (elle fut la première Parisienne à présenter à Lhassa en 1924), journaliste, écrivain... Comment aurait-elle pu alors que sa vie, sa vraie vie selon ses plus profonds désirs, ne commença qu'à quarante-trois ans ? Quelle façon de patience et d'endurance ! Bondissant sans cesse en avant, sans cesse en mouvement, même quand on la croit immobilisée à sa table de travail, celle qui, centenaire, faisait, à l'étonnement de son entourage, renouveler son passeport, n'a consenti à se reposer qu'en consentant mourir, en 1969. Et encore, rien ne prouve que la mort, pour Alexandra, soit un repos éternel !

 

ouvrage présenté par Nicole

 

L'ingénue libertine
Colette

Des yeux noirs superbes, des cheveux si blonds qu'ils paraissent argentés, élancée, Minne est une ravissante personne adorée par sa maman. Elle suit les cours des demoiselles Souhait pour y rencontrer des jeunes filles bien élevées et s'y instruire à l'occasion... Tout a été arrangé pour que Minne ait une vie des plus douillettes. Mais Minne rêve d'autre chose, elle veut connaître ce qu'elle appelle l'Aventure. Mariée, déçue, humiliée mais maintenant renseignée et ayant compris que l'Aventure, c'est l'Amour, Minne va alors chercher avec détermination l'homme qui lui donnera ce bonheur merveilleux dont toutes les femmes qu'elle connaît parlent et tous les livres aussi. Colette, cette écrivaine, possède un style très léger, très enjoué. Son écriture fourmille de détails. C'est aussi une écriture d'une grande modernité.

 

ouvrage présenté par Carole

 

Chanson douce
Leïla Slimani

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

 

ouvrage présenté par Christine

 

 

Elsa Triolet les yeux et la mémoire
Lilly Marcou

Pour tous, Elsa Triolet reste la muse d’Aragon, et pourtant elle fut aussi un grand écrivain à part entière. Les écrits, remarquait Elsa Triolet dans « la Mise en mots », sont précédés de leur propre légende et de la légende de l'auteur. La lucidité de la romancière, soulignée par Lilly Marcou dans sa biographie, n'aura pas été démentie post mortem par les nombreuses publications qui lui ont été consacrées. Ce livre, résultats de très nombreuses recherches, s'attache plus à la figure d'Elsa Triolet, à son destin personnel, qu'à la lecture de son œuvre. Ce livre m'a conquis pour ce qu'il donne à voir : une femme attachante, seule, pourtant entourée d'amitiés scintillantes. Tout à la fois rigoureuse et aimante, cette biographie qui résume ce que l'on sait aujourd'hui de la romancière - prix Goncourt de l'immédiat après-guerre - suscite un formidable appétit d'aller y voir de plus près, parmi les vingt-sept livres que publia Elsa Triolet.

 

ouvrage présenté par Jean-François