Ateliers littérature

 

 

 

 

 

 

L’affectation de valeurs artistiques que le créateur imprime dans l’histoire de l’art ou des mouvements artistiques, nous amène à repenser le statut et la fonction de l’écrivain et de l’artiste, éliminer les frontières qui les séparent tout en s’ouvrant sur d’autres formes artistiques qui pourraient contribuer au changement de l’appréhension de l’œuvre littéraire. Telle est la fonction de cette rubrique qui fait une large place à la relation entre l’œuvre d’art et l’œuvre littéraire fondée, depuis l’Antiquité, sur la correspondance entre l’art et la littérature.

Ce qui fait la singularité de cette relation entre littérature et arts, c’est la variété des interprétations qu’elle connait et qui a renouvelé les termes de la question fondamentale : celle du rapport arts et littérature et des limites des genres. Cette rubrique a pour fonction de mettre en relation la conception de l’œuvre littéraire et artistique chez les créateurs eux-mêmes qui s’impliquent dans cette perspective transversale qui demeure au centre des réflexions d’un grand nombre d’auteurs et d’artistes.

Le rapport texte-image-voix, ou les « alliances » - comme les appelait Eluard - entre poètes, peintres, sculpteurs, comédiens, musiciens ou plus généralement entre la littérature et l’art, s’inscrit dans une longue histoire et souligne l’importance de l’évolution de la relation entre la littérature et l’art. C’est un enjeu de civilisation : une question culturelle. Comme pour tous les grands sujets de société, les artistes sont aux avant-postes pour partager leur vision et leur interprétation du monde. Cette rubrique leur donne la parole « Quand les artistes passent à table » leur regard sur l’Art ne peut nous laisser indifférents !   

Ce qui doit plaire dans la beauté artistique, c'est le caractère de liberté de sa production et de ses formes qui nous soustrait aux liens de la règle et du réglé.

Face à la rigueur de ce qui subit le joug des lois et face à la sombre intériorité de la pensée, l’art procure l'apaisement face au royaume ténébreux des idées, une réalité animée et pleine de vie.

La source des œuvres d'art est la libre activité de l'imagination qui, dans ses images mêmes, est plus libre que la nature. Non seulement l'art dispose de l'entièreté du royaume des formes de la nature, dans leur paraître multiple et bigarré, mais l'imagination créatrice se montre inépuisable dans les productions qui lui sont propres.

L'art est liberté dans sa fin et dans ses moyens.

L'art beau n'est véritablement art qu'en cette liberté propre.

Un beau vers n'est pas d'abord en projet, et ensuite fait ; il se montre beau au poète ; et la belle statue se montre belle au sculpteur à mesure qu'il la fait ; et le portrait naît sous le pinceau. La musique est ici le meilleur témoin, parce qu’il n’y a pas alors de différence entre imaginer et faire. Le génie ne se connaît que dans l’œuvre peinte, écrite, chantée ou dite. Ainsi le Beau n'apparaît que dans l'œuvre et y reste prise, en sorte qu'elle ne peut servir jamais, d'aucune manière, à faire une autre œuvre.

Le samedi 10 mars 2018, neuf artistes, peintres, sculpteurs, comédien et musiciennes ont servi l’art en célébrant la mer. Ils ont servi le Beau en ce qu’il a de plus noble, de plus libre, aux fins d’un même projet qui les réunissait sous la direction artistique de Jean-François Sabourin, auteur et écrivain.

 

Jean-François Sabourin 

 

 

 

 

 

 

 

  

 Patrick Sabourin

 acteur, comédien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick est tombé très jeune dans la marmite. Il a 13 ans lorsqu’il rejoint le fameux cirque de « Los Muchachos » Il goûte à la scène et aux voyages avec les tournées internationales pendant 3 ans : Japon, Mexique, USA (au Madison Square Garden - peut-être le souvenir le plus marquant de sa jeune vie d’artiste).

De retour à la vie « normale », il suit le parcours plus classique du comédien. Après son passage au Studio 34 et au Conservatoire Sylvia Monfort, son inclination pour les voyages et sa rencontre avec Richard Zachary et le théâtre visuel l’emmènent (entre 2 rôles TV, théâtre, cinéma) encore une fois aux quatre coins du globe. Une autre rencontre déterminante : celle avec le jeune public avec la création de la Cie Théâtropiques sur l’île de la Réunion.

Comme lui, ses spectacles ont l’âme vagabonde et après cinq années de représentations dans tout l’océan indien, la métropole sera son nouveau port d’attache.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On l’aura compris, cet homme là a la bougeotte. Mais pour exercer son métier, il sait aussi rester enfermé sagement dans une cabine puisqu’il prête sa voix, depuis maintenant 20 ans pour la publicité et les documentaires

« Les sons émis par la voix sont les symboles des états de l'âme, et les mots écrits, les symboles des mots émis par la voix » Aristote.

 

 

 

Qu'est-ce que l'Art ?

 

  

 

 

Patrick Sabourin

Comédien
Voix pub - post-synchronisation

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.patrick-sabourin.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne-Sophie à la harpe celtique ; Lucile à la flûte ; Maïwenn au violon

 

 

 

Lorsque la voix se marie avec la flûte :

 

 

 

 

 

 

 

 

On en parle dans la presse :

  Journal " Les Sables " du 8 mars 2018